Aurélie GOSSELIN
Accompagnement de l'enfant et de la famille
 

Aurélie GOSSELIN, Psychopédagogue et psychopraticienne diplômée en Neuropsychologie

Suivi en psychothérapie
(Au cabinet ou en visio)

Psychothérapie à Chelles (77500)

Qu'est-ce que la psychothérapie ?

Une psychothérapie constitue en un accompagnement lors d'entretiens réguliers et individuels, de personnes qui se sentent en souffrance ou en détresse psychologique

La psychothérapie aide le patient à trouver des solutions qui lui sont propres pour surmonter des situations qui sont sources de conflits, de tristesse ou d'anxiété. 

La psychothérapie redonne au patient sa faculté de choix et son libre-arbitre pour retrouver une sérénité et un mieux-être global. Elle ne constitue pas un diagnostic, ni une solution miracle mais permet d'initier des changements cognitifs, fonctionnels ou comportementaux dans un objectif d'amélioration de la qualité de vie au quotidien.

Pourquoi entamer une psychothérapie ?

Les raisons de débuter une psychothérapie sont multiples et personnelles : 

  • Si vous ressentez de l'anxiété, des difficultés à gérer des angoisses inexpliquées qui bouleversent votre quotidien,
  • Si des phobies ou des crises de panique vous empêchent de vivre, 
  • Si vous traversez un moment difficile de votre vie (rupture amoureuse, changement professionnel, déprime passagère) et que vous ressentez le besoin de partager vos souffrances ou d'être accompagné
  • Si vous souhaitez travailler sur des problématiques précises (estime de soi, relation aux autres, gestion des émotions, motivation) ou simplement acquérir une meilleure connaissance de vous-mêmes,

une psychothérapie peut certainement vous aider dans votre cheminement et dans la réalisation de vos objectifs.

Outils pour aider trouble de l'apprentissage

Suis-je la bonne personne pour vous ?

C'est une question bien légitime à se poser avant de prendre rendez-vous, voici donc quelques éléments de réponse.

Mon approche de la psychothérapie tient essentiellement dans la volonté de vous accompagner dans un cheminement intérieur qui vous permette de grandir, de surmonter les troubles et les conflits qui entravent votre vie pour vous amener à vous réaliser pleinement. Les séances sont donc un moment de discussion et d'échanges pendant lequel nous mettons, ensemble, le doigt sur les noeuds à démêler. Je vous propose ensuite les outils qui me semble le plus appropriés (régulation émotionnelle, approche cognitive et métacognitive, visualisation) afin de vous offrir les clés d'une meilleure compréhension de vous-même ainsi que la possibilité de vous fixer des objectifs atteignables et motivants de progression personnelle.

Les trois clés pour une psychothérapie efficace

Les études actuelles prouvent l'efficacité des psychothérapies sans que l'une des techniques proposées apparaissent comme plus efficace qu'une autre. Il ressort de ces mêmes études que l'efficacité d'une psychothérapie tient dans les trois éléments suivants :

Le thérapeute

Le praticien est essentiel dans la réussite d'une psychothérapie. La relation qui se noue avec lui, aussi appelée alliance thérapeutique, est le fondement d'un travail efficace. 

En identifiant les problématiques, même inconscientes de son patient, il accompagne ce dernier dans la résolution de ses difficultés et lui permet de se libérer des contraintes mentales qui le restreignent au quotidien. 

Sa capacité à proposer une relation d'écoute, de confiance et de soutien émotionnel est déterminante.

Le patient

Une psychothérapie n'est efficace que si elle repose sur la motivation du patient et sur une envie clairement affichée de se libérer de ses schémas personnels, qu'ils soient conscients ou non, qui pèsent sur son quotidien.

La détermination et l'engagement dans la relation thérapeutique et dans le  travail mené pendant et entre les séances sont essentiels. Aucune psychothérapie ne peut offrir de solution universelle. Elle permet, en revanche, de s'approprier et de mettre en oeuvre des outils qui sont propres au patient  et qu'il doit pleinement exploiter.

Le cadre

L'alliance thérapeutique se fait dans un cadre précis qui doit reposer sur la bienveillance, la confiance et le respect mutuel

Le secret professionnel s'applique et le patient est assuré de l'entière discrétion du praticien. 

En retour, l'implication du patient implique le respect des conditions posées lors de la prise de rendez-vous : pas d'annulation tardive, respect des horaires, ... 

La fréquence et/ou l'arrêt des séances font l'objet d'un accord entre le praticien et le patient. 

Source : NADEAU Louise, « Les études sur l'efficacité de la psychothérapie ou comment la science répond à une question intime », Psychotropes, 2012/1 (Vol. 18), p. 77-88. DOI : 10.3917/psyt.181.0077.

Lien vers l'article

Informations pratiques

Séance - 1h

60 €

Les séances durent environ 1h au cabinet (à Chelles) ou à distance (en visio). 

Nous convenons ensemble de la fréquence des séances selon vos besoins et vos attentes.

La prise de rendez-vous se fait en ligne sur le lien suivant. 

Attention : Merci de bien sélectionner l'option A distance si vous souhaitez un accompagnement en visio.

Au cabinet, le règlement se fait sur place en chèques ou en espèces. Les cartes bleues ne sont pas acceptées.

En ligne, le règlement se fait par virement avant la séance. 

Pour toute demande, n'hésitez pas à me contacter.

Le petit plus

La psychopédagogie est trop souvent réduite au simple accompagnement des difficultés d'apprentissages.

En réalité, elle s'appuie en grande partie sur les dernières avancées en sciences cognitives et en neurosciences et propose donc de nombreux outils de développement personnel, validés notamment dans le cadre des thérapies cognitivo-comportementales. Mon expérience d'enseignante m'a permis d'acquérir une véritable expertise dans le domaine de l'accompagnement personnalisé et me permet donc d'adapter au mieux ses outils à vos problématiques individuelles.

Par Maëlys

Mme Gosselin a été ma professeur de mathématiques durant le collège. Elle m’a beaucoup aidé, m’a bien fait progresser. Elle m’a appris à ne jamais perdre espoir et m’a toujours encouragé. Très attentive, soucieuse et toujours à l’écoute en cas de besoin. Je ne la remercierai jamais assez !

Par Maman Thomas et Valentin

Madame Gosselin a été le professeur de mathématiques de mes deux enfants au collège. Enseignante extrêmement pédagogue, bienveillante et soucieuse de la réussite de ses élèves. Sa méthode d’apprentissage a été d’une grande aide pour mes enfants. Madame Gosselin est une très belle personne. Je vous la recommande vivement

Par Satine

Je l'ai eu en tant que professeure de mathématiques pendant 3 ans et son enseignement est parfait ( très calme et simple à comprendre ) et aide énormément les élèves pour qu'ils réussissent ! De plus elle m'as aidé à ne pas baisser les bras et m'as encourager de mon côté ! Je la recommande à 1000% car c'est une personne très bienveillante et gentille avec pleins qualité ;)

Code de déontologie

  • Engagement et publicité
    Le psychopraticien exerce sa mission dans le respect de la personne et de sa dignité. Il fournit des informations claires sur sa pratique et ses tarifs. Il met tous les moyens en œuvre pour accompagner son patient dans la poursuite de ses objectifs et s’engage à informer son patient s’il estime que ses limites sont atteintes ou que ce dernier n’a plus besoin de ses services. Il peut recommander d’autres praticiens et spécialistes s’il le juge nécessaire.  
    Le psychopraticien est autorisé à faire de la publicité relative à son activité. Celle-ci doit être claire, précise, honnête et représentative de ses pratiques.Le psychopraticien s’abstient de toute publicité mensongère, y compris sur son site Internet.
  • Secret professionnel, confidentialité et responsabilité
    Le secret professionnel s’impose au psychopraticien au même titre que les professionnels de santé. Le terme de secret professionnel couvre tout ce qui est porté à la connaissance psychopraticien dans le cadre de ses consultations. Il garantit la confidentialité des consultations et préserve la vie privée des personnes qui le consultent. De même, il prend toutes les précautions nécessaires pour préserver l’anonymat de ses patients passés et en cours.
    Cette obligation de confidentialité s'applique également dans le cadre de la  supervision dont le psychopraticien fait l’objet.
    Le psychopraticien, s’il est appelé à venir en aide à un mineur, doit s’assurer de l’accord de ses parents ou de son représentant légal. Sur la volonté de son patient, le parent ou le représentant légal peut assister aux séances. Dans le cas contraire, le secret professionnel s’applique également à l’égard des parents ou des représentants légaux.
  • Formation continue
    Le psychopraticien s’engage à continuer de se former aux évolutions de ses pratiques et de spécialités afin de proposer le meilleur accompagnement possible à ses patients. Il s’engage également à tenir à jour ses connaissances théoriques et pratiques par tous les biais qu’il jugera nécessaires et pertinents : formation continue, articles, lectures scientifques.
  • Règlementation des titres et des usages
    Le terme de thérapeute est utilisé dans tous les domaines. Ce terme est souvent employé à la place du terme de psychothérapeute qui constitue un titre règlementé.
    Le terme de thérapeute concerne des professionnels qui exercent et pratiquent une ou des compétences dans le soin psychique, mais qui n'ont pas les titres réglementés de psychologue, psychothérapeute ou psychiatre.

    Le terme de psychopraticien définit une profession et pratique dite de Santé humaine non classée ailleurs. Ce terme succède à l’ancienne appellation psychothérapeute désormais réservée aux professionnels possédant une formation spécifique en psychopathologie clinique.
    Le psychopraticien n’est pas un médecin et sa pratique ne se substitue à aucun avis ni traitement médical. Le psychopraticien s’engage à demander l’assistance d’un médecin s’il le juge nécessaire et qu’il bénéficie de l’accord de son patient et/ou de son représentant légal.
  • Libre choix du praticien
    Le psychopraticien respecte le droit que possède toute personne de choisir librement son praticien.
  • Conditions d'accueil et de locaux
    Le psychopraticien dispose d’un lieu dédié à son exercice professionnel. Ce lieu répond aux conditions d’hygiène et de sécurité en vigueur pour permettre l’intégrité des patients et les recevoir dans les meilleures conditions, tout en respectant les mesures de confidentialité garantes du secret professionnel.
  • Principe de non-discrimination
    Le  psychopraticien ne porte aucun jugement et apporte son aide de la même manière, indépendamment des opinions politiques, religieuses, de la couleur de peau, des mœurs, des pratiques, des handicaps, de l’âge, du genre et de la sexualité du patient.
  • Protocole thérapeutique et refus de prise en charge
    Le psychopraticien est libre de choisir les protocoles thérapeutiques qu’il estime les plus appropriés pour assurer la qualité, la sécurité et l’efficacité de la prise en charge. Il refuse de travailler sur un objectif qu’il estime contraire à l’éthique, aux règles de base de la psychopathologie ou à l’intérêt du patient.
    Le psychopraticien reste libre de refuser de pratiquer une séance s’il juge que celle-ci est contraire à l’éthique ou à l’intérêt du sujet ; si l’alliance thérapeutique n’était pas suffisamment solide, ou pour quelconque autre raison qu’il jugera valable.
    Si le psychopraticien est confronté à un sujet qui dépasse ses compétences, ses connaissances, son expérience ou les moyens dont il dispose, il est libre de mettre fin à la consultation.
    Aucun lien autre que lien thérapeutique ne peut s’installer entre lui et le sujet. En cas de doute sur le phénomène de transfert, il en explique les tenants et les aboutissants et met fin à la thérapie. Il peut adresser le consultant à un confrère s’il le juge nécessaire.
  • Modalités de prise en charge et honoraires
    Avant toute consultation, le psychopraticien s'assure du consentement de la personne qui le consulte. Il l'informe des modalités, des objectifs et des limites de son intervention.
    Le psychopraticien fixe ses honoraires librement. Il les affiche dans son cabinet de manière à ce que le patient puisse en prendre connaissance avant la séance. Il fournit des factures aux patients qui en font la demande.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.