Aurélie GOSSELIN
Psychopédagogue et psychopraticienne
Diplômée en Neuropsychologie
 

Aurélie GOSSELIN, Accompagnement de l'enfant et de la famille

Aurélie GOSSELIN
Psychopédagogue et psychopraticienne
Diplômée en Neuropsychologie

Qu'est-ce qu'un psychopédagogue ?


Qu'est-ce qu'un psychopédagogue ? Quelle est sa formation ? Quelle reconnaissance et quel statut en France ? Quel est son rôle ? Dans quel cas peut-il intervenir ?

Cet article répondra à toutes vos questions !

Avertissement

Je reçois de nombreuses demandes de la part d'enseignants qui souhaitent se reconvertir en psychopédagogue en libéral. Je comprends les questionnements qui accompagnent cette démarche mais je ne peux malheureusement pas répondre à toutes les demandes de conseils et à toutes les sollicitations, d'autant que je ne suis pas en mesure de vous conseiller une formation plutôt qu'une autre. Cet article est une base solide sur laquelle vous appuyer et regroupe toutes les informations objectives dont je dispose. Il est, en grande partie, destiné à répondre à vos interrogations.

Pour toutes les questions relatives à mon approche, deux liens sont disponibles à la fin de cet article.

Sommaire

La formation du psychopédagogue en France

  • Les formations en psychopédagogie
  • Les formations complémentaires
  • Formation privée ou universitaire : laquelle choisir ?

Le rôle du psychopédagogue

  • Le psychopédagogue et l'école
  • Le psychopédagogue et la famille
  • Le psychopédagogue et l'enfant

Formation et rôle du psychopédagogue dans la prise en charge des enfants/adolescents en difficulté

La psychopédagogie n'étant pas une discipline reconnue ni encadrée en France, il en existe autant de définitions que de praticiens. Lors de la prise en charge, c'est bien souvent la relation qui s'établit entre le psychopédagogue et le patient qui fait la différence.  Toutefois, en fonction de vos attendus et des problématiques de votre enfant, la formation du psychopédagogue peut également jouer un rôle dans l'accompagnement proposé.

La formation du psychopédagogue en France

Le psychopédagogue est amené à recevoir des enfants et des adolescents en difficultés scolaires. Cette prise en charge, pour être efficace, nécessite une double formation en psychologie et en pédagogie, qu'il faut, le plus souvent mener en parallèle, au sein de deux cursus distincts.

Les formations en psychopédagogie

Il n'existe en France que très peu de formations en psychopédagogie :

  • le diplôme universitaire (DU) de psychopédagogie clinique à Paris, en partenariat avec le CMPP Claude Bernard à Paris, qui propose une approche globale de la psychopédagogie tant par le prisme de son histoire, du développement de l'enfant et de l'adolescent que par le prisme des différentes prises en charge possibles dans le cadre scolaire, individuel et familial.
  • le diplôme universitaire de psychopédagogie à Amiens qui accompagne les psychologues et les enseignants dans la connaissance des institutions, les différents publics rencontrés, notamment en institution (CMPP), et offre une formation aux différentes modalités de prise en charge, 
  • le master en sciences de l'éducation, mention psychopédagogie à Nanterre : l'option "psychopédagogie" permet d'acquérir des notions fondamentales au sujet des différentes théories de l'apprentissage (Piaget, Vygotsky, etc...),
  • un master en psychologie de l'éducation à Paris ou à Rennes, par exemple, dont le principal objectif est de former des étudiants en psychologie appliquée, entre autres, aux apprentissages pour préparer ensuite le concours de psychologue de l'Education Nationale (Psy-EN).

Il existe également des formations privées qui peuvent proposer des certifications en psychopédagogie.

Il est important de noter qu'aucune de ces formations (publiques ou privées) ne délivre le titre de psychopédagogue, qui n'est pas protégé en France. 

Les formations complémentaires

Le métier de psychopédagogue repose essentiellement sur une volonté de prise en charge globale des difficultés d'apprentissage de l'enfant, qu'il s'agisse de difficultés méthodologiques, de blocages psychologiques ou encore de troubles neurodéveloppementaux. 

Une telle prise en charge nécessite une double formation :

  • en sciences de l'Education et en pédagogie, 
  • en (neuro)psychologie de l'enfant et du développement.

Le psychopédagogue est donc un professionnel de l'éducation spécialisé dans les difficultés et troubles spécifiques des apprentissages mais également dans les processus cognitifs en jeux dans les apprentissages.

Il existe, en France, de nombreux DU liés à ces problématiques parmi lesquels on peut citer, notamment :

  • le DU Neuropsychologie de l'Enfant et des Troubles des Apprentissages, à Angers, qui permet aux professionnels de bénéficier d'une formation complète des troubles neurodéveloppementaux (TND), tant sur le plan théorique, scientifique que sur les modalités pratiques de prise en charge de ces troubles,
  • le DU Neuropsychopathologie des apprentissages scolaires, à Lyon, essentiellement tourné vers le diagnostic des troubles et leur prise en charge thérapeutique,  
  • le DU Troubles du Neurodéveloppement, à Montpellier : dispensé selon deux modalités (initiation ou approfondissement), ce DU est destiné aux professionnels qui souhaitent améliorer leur prise en charge des familles d'enfants présentant un TND, 
  • le DU Troubles du Neurodéveloppement, à Paris, qui propose une approche pluridimensionnelle des TND, de leur diagnostic à leur prise en charge multidisciplinaire.

Formation privée ou universitaire : laquelle choisir ?

Que vous soyez enseignant en reconversion ou encore psychologue en recherche d'une formation, plusieurs critères peuvent entrer en compte dans le choix d'une formation. 

Lorsque c'est possible, une formation dont le diplôme est reconnu par l'Etat est gage de qualité et de sérieux. Les diplômes universitaires (DU) répondent à ces exigences et font l'objet d'une sélection à l'entrée, les places étant souvent limitées à 25-30 personnes. 

D'autres organismes de formation, majoritairement privés, peuvent également se distinguer du fait de leur sérieux et de la qualité de leurs formations : la certification Qualiopi est, ainsi, un gage de reconnaissance par l'Etat.

Pour autant, une formation ayant obtenu le label Qualiopi ne délivre pas nécessairement une certification elle-même reconnue par l'Etat. Pour le savoir, il faut consulter le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Le meilleur moyen de choisir une formation, en particulier lorsqu'il s'agit d'une formation privée, est donc de se pencher sérieusement sur le contenu de cette formation, sur la formation des intervenants, les différentes approches proposées et les conditions de certifications.

Si le métier de psychopédagogue vous intéresse, consultez les sites des psychopédagogues, y compris en Belgique, Suisse ou encore au Canada, renseignez-vous sur leurs formations et leur parcours et faites-vous votre propre opinion.

Le rôle du psychopédagogue

Compte tenu de la quantité de formations possibles et des différents parcours des psychopédagogues en France, il est difficile, à l'heure actuelle, de proposer une définition unique et exhaustive du rôle et des missions du psychopédagogue. Pour autant, la littérature scientifique aborde très bien les différents enjeux de la prise en charge en psychopédagogie.

Le psychopédagogue et l'école

Il est important de définir la psychopédagogie au regard du cadre que propose, aujourd'hui, l'école aux enfants.  En effet, la loi de 2005 portant sur l'inclusion et la scolarisation des élèves en situation de handicap reconnaît l'école comme le lieu de la construction de soi, d'une socialisation et d'une relation à l'autre et d'une collectivité avec laquelle il convient de vivre le plus en harmonie possible.

De nombreux obstacles peuvent pourtant empêcher cette rencontre entre l'élève et l'école, dans son rapport à l'école même (phobie scolaire), dans son rapport aux autres (harcèlement, isolement) ou dans son rapport à l'enseignant et aux apprentissages (enjeux affectifs, construction de l'image de soi)

Le psychopédagogue doit, alors, pouvoir offrir à l'élève en difficulté un espace décentré, au sein  duquel l'élève peut s'interroger sur les processus d'apprentissages qui lui sont propres et, de fait, réintroduire une certaine objectivité et une certaine distance par rapport à l'école, en s'extrayant de situations émotionnelles parfois difficiles à gérer, y compris dans ses relations aux autres. 

Cet espace potentiel (Winnicott, 1971) doit permettre de faire le lien entre l'élève, dans son individualité, et l'école, comme lieu d'apprentissage (scolaire, sociétal). Une prise en charge en psychopédagogie doit donc s'envisager dans un cadre global de relations interdépendantes entre le psychopédagogue et l'enseignant afin de permettre à l'enfant de réinvestir, au sein de l'école, le travail mené en séance.

Une bonne connaissance du fonctionnement institutionnel de l'Education Nationale permet au psychopédagogue d'anticiper ses moyens d'actions autant que les limites de ses interventions.  Elle permet également un accompagnement familial de qualité dans les relations familiales avec l'école

Le psychopédagogue et la famille

Acteur essentiel de la relation école-enfant, la famille doit être partie prenante de l'accompagnement en psychopédagogie. Cet espace de mise à distance évoqué dans la partie précédente remplit les mêmes fonctions à l'égard de la famille : permettre à l'enfant et à ses parents de décentrer leurs projections vis-à-vis des uns, des autres et de l'école. En profitant, là encore, de cet espace d'accueil et d'échanges,  les différents membres de la famille prennent conscience des processus et enjeux, notamment affectifs, qui sont en jeu dans les apprentissages de l'un et les attentes de l'autre. 

Le psychopédagogue, en tant que tierce personne, assure et rétablit un dialogue, parfois rompu, entre l'enfant/l'adolescent et ses parents et permet à la famille de retrouver un équilibre parfois mis à mal par les difficultés scolaires. 

De fait, un accompagnement en psychopédagogie implique, le plus souvent, les parents mais également les autres membres de la famille qui se doivent d'être un relais auprès de l'enfant. Les méthodes explicitées en séances, les outils mis en place doivent être réinvestis à la maison et doivent donc faire l'objet d'une explicitation de la part du psychopédagogue : Qu'apportent-ils à l'enfant ? Pourquoi et comment les utiliser ?

L'objectif vis-à-vis de la famille, comme de l'enfant, est de leur permettre de gagner en autonomie et en confiance, dans leurs relations interpersonnelles mais également à l'égard des apprentissages scolaires. 

Une part importante du travail du psychopédagogue repose sur une mission de psychoéducation, c'est-à-dire d'explication et de prévention des difficultés.

La frontière entre psychopédagogie et psychothérapie est parfois mince et il arrive, bien souvent, que les difficultés scolaires soient inextricablement liées à une situation familiale compliquée et source de colère ou d'anxiété pour l'enfant.  L'accompagnement parental est alors essentiel aux progrès de ce dernier. 

Le psychopédagogue et l'enfant

La psychopédagogie a pris son essor en France, au lendemain de la seconde Guerre mondiale, avec pour mission principale de ramener vers les apprentissages les enfants déscolarisés pendant la guerre.

Aujourd'hui, le fond de cette mission est la même malgré des circonstances différentes : difficultés d'apprentissages, phobie scolaire, anxiété sociale, profils atypiques... Ce sont tous ses enfants qui doivent être réconciliés avec l'école. Le psychopédagogue doit les accompagner dans ce retour à la connaissance et aux apprentissages. 

Un tel cheminement ne peut être réalisé qu'avec l'accord et la coopération de l'élève, au même titre qu'une psychothérapie ne peut donner de résultats que si elle emporte la pleine et entière adhésion du patient. 

En ce sens, le psychopédagogue ne doit pas être considéré uniquement comme un coach scolaire qui amènerait l'enfant à viser des objectifs à court ou moyen terme : un tel accompagnement est possible et souhaitable dans le cadre d'échéances et d'examens pour des adolescents ayant des difficultés à s'organiser ou à acquérir les bonnes méthodes de travail. Mais un changement réel de la manière de travailler ne peut être efficace que s'il implique la volonté de l'élève pour acquérir de nouvelles façons de travailler, pour s'emparer des outils proposés afin de pouvoir créer ensuite les siens en autonomie

La psychopédagogie doit réellement être considérée comme un équilibre entre une approche psychologique, qui puisse permettre à l'enfant de verbaliser les difficultés et leurs conséquences (sur l'estime et la confiance en soi, sur ses relations aux autres), et une approche pédagogique, qui lui permette de retrouver le goût de l'école et de surmonter ses difficultés grâce à un accompagnement sur mesure.

Sources de l'article

BILLOTTE Gilles, « La psychopédagogie, une aide essentielle à la scolarisation des enfants en difficulté », Contraste, 2015/2 (N° 42), p. 111-126. 

BOIMARE Serge, Pratiquer la psychopédagogie. Médiation, groupes et apprentissage. Dunod, « Pédagogie[s] », 2019, ISBN : 9782100788293. 

MIALARET Gaston, La psychopédagogie. Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 2002, ISBN : 9782130528586. 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles et des dernières actualités

Le thème du mois :
Accompagnements en psychopédagogie

Préparer son entrée au collège grâce à la psychopédagogie

Préparer un examen grâce à la psychopédagogie

Derniers articles

Psychopédagogie

Quel accompagnement en psychopédagogie ?

Qu'est-ce qu'un psychopédagogue ?

5 raisons de consulter un psychopédagogue

Quelle évolution pour la psychopédagogie en France au XXe siècle ?

Articles scientifiques

À la une

Qu'est-ce qu'un trouble spécifique des apprentissages ?

Quelles sont les fonctions cognitives ?

Pourquoi procrastinons-nous ?

Qu'est-ce que la motivation ?

Solastalgie et éco-anxiété : quand le dérèglement climatique nous rend malades

Thérapies

Qu'est-ce que la remédiation cognitive ?

Eco-anxiété : Faut-il se faire accompagner ?

Quel accompagnement en psychopédagogie ?

Vie quotidienne

7 idées de jeux pour exercer son cerveau !

3 conseils pour rester motivé(e) et cesser de procrastiner

Eco-anxiété : 5 conseils pour mieux vivre le quotidien

5 raisons de consulter un psychopédagogue

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.