Aurélie GOSSELIN
Psychopédagogue et psychopraticienne
Diplômée en Neuropsychologie
 

Aurélie GOSSELIN, Accompagnement de l'enfant et de la famille

Aurélie GOSSELIN
Psychopédagogue et psychopraticienne
Diplômée en Neuropsychologie

Qu'est-ce qu'un trouble spécifique des apprentissages ?


Quels sont les troubles spécifiques des apprentissages ? De quoi parle-t-on lorsque l'on évoque un trouble dys ? Quels sont les critères diagnostics ? Quels sont les troubles associés ? 

Autant de questions auxquelles j'essaie de vous répondre dans cet article ! 

Sommaire

Critères de diagnostic clinique

Le trouble des apprentissages avec déficit de la lecture

Le trouble des apprentissages avec déficit de l'expression écrite

Le trouble des apprentissages avec déficit en Mathématiques

Les troubles associés

  • Trouble spécifique du langage oral
  • Trouble développemental de la coordination
  • Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité

Troubles dys : Diagnostic, définition et troubles associés

Selon les chiffres de l'INSERM, 15 à 20% des enfants présentent, aujourd'hui, des difficultés scolaires. Pour autant, tous ne souffrent pas d'un (ou plusieurs) trouble(s) des apprentissages : ainsi, 5 à 7% d'entre eux sont concernés. 

Pour ces enfants comme pour leur famille, le diagnostic et l'accompagnement au quotidien peuvent faire l'objet d'une errance médicale : la définition du trouble ainsi que les termes employés pour le désigner demeurent parfois un peu flous et ses conséquences, dans le quotidien et à l'école, méconnues.

Critères de diagnostic clinique

A l'échelle internationale, le trouble spécifique des apprentissages est défini dans deux documents de classification : 

  • le DSM-5 :  le Manuel Diagnostic et Statistique des Troubles Mentaux, dont la 5e et dernière édition a été actualisée en février 2015,
  • la CIM-11 : la Classification Internationale des Maladies dont la 11e et dernière édition est entrée en vigueur en janvier 2022.

Dans le DSM-5, le trouble spécifique des apprentissages est défini comme un trouble neurodéveloppemental d'origine biologique qui va affecter la façon dont le cerveau reçoit et traite les informations verbales et non verbales. 

Le diagnostic du trouble des apprentissages repose sur 4 critères :

Ces critères diagnostiques doivent faire l'objet d'une vigilance accrue de la part de l'entourage de l'enfant : l'enseignant doit de se montrer particulièrement attentif dès l'apparition des premières difficultés pour être en mesure de proposer des aménagements et ainsi évaluer la persistance des difficultés rencontrées. En effet, les enfants concernés pourront mettre en place, pendant un temps, des stratégies de compensation coûteuses pour masquer leurs difficultés. De son côté, la famille doit surveiller les éventuelles manifestations dans la vie quotidienne de ces difficultés : refus de lire, désengagement de toute activité impliquant des calculs, etc.

La coopération des différents acteurs en jeu dans le suivi de l'enfant est essentielle à l'identification des difficultés de l'enfant et à la mise en évidence d'un éventuel trouble de l'apprentissage.

Le degré de sévérité du trouble des apprentissages doit être spécifié selon les critères du DSM-5 : 

  • Léger si l'enfant est en mesure de compenser grâce aux aménagements proposés,
  • Moyen si l'enfant a besoin d'un enseignement adapté au cours de sa scolarité sur une période plus ou moins longue,
  • Grave si des aménagements durables de la scolarité de l'enfant sont nécessaires sans garantie que celui-ci puisse acquérir les compétences scolaires attendues.

Le trouble des apprentissages avec déficit de la lecture

Le trouble développemental de l’apprentissage avec trouble de la lecture, souvent appelé dyslexie, est défini, dans la CIM-11, comme le diagnostic de difficultés significatives et persistantes pour acquérir des compétences scolaires de lecture. Ainsi, la lecture de mots, la fluidité de celle-ci et la compréhension du texte lu sont empêchées ou amoindries par les difficultés de l’enfant. Ces difficultés entrave le bon déroulement des études de l'enfant.

Le DSM-5 précise, en outre, les critères suivants : le déchiffrage de mots est long et parfois inexact, la vitesse de lecture est inférieure à celle attendue pour la classe d’âge de l’enfant, la lecture manque de fluidité et la compréhension du texte lu est inégale voire insuffisante. 

Le coût cognitif de la lecture est très élevé et entraîne, pour l'enfant, des difficultés à se concentrer sur sa tâche et à la réaliser, en plus d'une grande fatigue.

Le trouble des apprentissages avec déficit de l'expression écrite

Le DSM-5 désigne, sous ce terme, les difficultés en orthographe et en grammaire qui pénalisent la clarté et l’organisation du raisonnement écrit. La CIM-11 complète et précise en ajoutant que les difficultés persistantes en expression écrite sont liées à une mauvaise mémorisation du lexique orthographique, souvent liée à des difficultés en lecture : les difficultés en lecture sont trop coûteuses pour l’enfant qui ne peut mobiliser sa mémoire pour stocker le lexique associé au texte lu.

Dans ce cas, les ressources cognitives nécessaires à la mobilisation du lexique orthographique sont si importantes qu’elles ne permettent pas à l’enfant de s’atteler en même temps à la mise en œuvre de règles de syntaxe ou de grammaire lors du passage à l’écrit. L’organisation et la cohérence du raisonnement s’en trouvent alors altérées. Ces difficultés dans l’expression écrite sont souvent regroupées sous le terme de dysorthographie.

Les troubles des apprentissages avec déficit en lecture et en expression écrite définissent le trouble spécifique du langage écrit (TSLE) : les élèves concernés ont en commun de présenter une fatigabilité et une lenteur certaines dans leur travail. Ces difficultés induisent des troubles de la mémoire à court terme verbale et de la mémoire de travail : les informations ne sont pas mises en lien les unes avec les autres pour produire un résultat. 

Un trouble spécifique du langage écrit va induire également des difficultés dans d'autres disciplines, comme les mathématiques

Le trouble des apprentissages avec déficit en mathématiques

Le trouble développemental de l’apprentissage avec difficultés en mathématiques, habituellement désigné sous le terme de dyscalculie, est défini, dans la CIM-11, comme la persistance de difficultés significatives dans l’apprentissage des compétences scolaires liées au mathématiques. Ces difficultés sont particulièrement prégnantes en arithmétique où le sens du nombre, la mémorisation des outils mathématiques simples (comptine numérique, tables, compléments à la dizaine, etc...) font défaut. Les calculs sont lents, difficiles et souvent inexacts.

Le raisonnement mathématique est, enfin, laborieux, coûteux en ressources cognitives et débouche rarement sur le résultat attendu, du fait d’erreurs dans sa mise en œuvre. 

Les troubles associés

Souvent considérés, à tort, comme des troubles des apprentissages, il n'est pas rare de voir d'autres troubles moteurs ou attentionnels coexister avec un ou plusieurs troubles dys : ainsi, dans 40% des cas, un enfant présentant un trouble des apprentissages souffrira également d'un des troubles suivants.

Trouble spécifique du langage oral (TSLO)

Le trouble spécifique du langage oral, anciennement appelé dysphasie, repose sur les mêmes critères de diagnostic clinique que les troubles spécifiques des apprentissages. Il se définit donc comme la persistance de difficultés dans l'acquisition et l'utilisation du langage parlé ou gestuel. Le DSM-5 précise que la compréhension et la production sont limitées du fait d'un vocabulaire restreint, d'une carence de structuration des phrases et d'une déficience du discours. La CIM-11 complète en précisant que ces difficultés interviennent précocement dans le développement de l'enfant, souvent dans la petit enfance. Les difficultés engendre un retard conséquent par rapport aux attendus de la classe d'âge. Ce retard est corrélé aux difficultés que rencontrent ensuite les enfants à l'école : dans 50% des cas, un trouble du langage oral est associé à un trouble spécifique du langage écrit.

Trouble Développemental de la Coordination (TDC)

Comme pour les troubles des apprentissages, les critères de diagnostic d’un trouble développemental de la coordination, communément appelé dyspraxie, s’appuient sur un retard significatif et persistant de l’acquisition des compétences de coordination motrice. 

Le retard se traduit par une maladresse certaine, de la lenteur et une imprécision dans la réalisation des tâches, y compris dans les tâches de la vie quotidienne. Des difficultés peuvent également apparaître dans la maitrise du graphisme et de l’écriture sans forcément que la motricité globale soit concernée : on emploie alors, souvent, le terme de dysgraphie.

Dans 50% des cas, un enfant présentant un trouble de la coordination souffre également d'un trouble de l'attention.

Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H)

Le TDA/H est défini dans le DSM-5 comme une inattention persistante, éventuellement associée à une hyperactivité ou une impulsivité, qui interfère avec le fonctionnement et le développement de l’enfant, mais également avec le bon déroulement de sa scolarité et ses apprentissages : l’inattention va, en effet, se manifester par un manque de persévérance, une désorganisation et une difficulté à maintenir durablement son attention tournée vers quelque chose, en particulier en classe. Les critères de diagnostic reposent ainsi sur une agitation constante, la difficulté à rester assis, le besoin de bouger : ces critères sont autant de points qui vont perturber la scolarité de l’enfant et dissimuler, par exemple, un trouble des apprentissages associé. De même, la difficulté à se contenir en laissant échapper la réponse à une question, l’incapacité à lever la main avant de participer et le besoin de s’imposer dans les activités ou dans les discussions pénalisent l’enfant concerné au cours de sa scolarité.

Nouveau ! Retrouvez ici des fiches ressources sur les troubles des apprentissages.

Sources de l'article

American Psychiatric Association, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux: DSM-5, 5e éd., 2013 

Organisation mondiale de la santé, Classification internationale des troubles mentaux et des troubles du comportement : CIM-11, 11e éd., 2019

Troubles spécifiques des apprentissages, Les « dys » ,des troubles durables mais qui se prennent en charge (INSERM) 

GOSSELIN Aurélie, Formation et accompagnement des enseignants du 2nd degré dans la prise en charge des troubles des apprentissages : De la demande à la mise en œuvre d’une personne ressource au sein d’un établissement du 2nd degré, 2022


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles et des dernières actualités

Le thème du mois :
Accompagnements en psychopédagogie

Préparer son entrée au collège grâce à la psychopédagogie

Préparer un examen grâce à la psychopédagogie

Derniers articles

Psychopédagogie

Quel accompagnement en psychopédagogie ?

Qu'est-ce qu'un psychopédagogue ?

5 raisons de consulter un psychopédagogue

Quelle évolution pour la psychopédagogie en France au XXe siècle ?

Articles scientifiques

À la une

Qu'est-ce qu'un trouble spécifique des apprentissages ?

Quelles sont les fonctions cognitives ?

Pourquoi procrastinons-nous ?

Qu'est-ce que la motivation ?

Solastalgie et éco-anxiété : quand le dérèglement climatique nous rend malades

Thérapies

Qu'est-ce que la remédiation cognitive ?

Eco-anxiété : Faut-il se faire accompagner ?

Quel accompagnement en psychopédagogie ?

Vie quotidienne

7 idées de jeux pour exercer son cerveau !

3 conseils pour rester motivé(e) et cesser de procrastiner

Eco-anxiété : 5 conseils pour mieux vivre le quotidien

5 raisons de consulter un psychopédagogue

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.